dimanche 18 mai 2008

Translation s'il-vous-please

Lorsque B. est né, deux des frères de Péha nous ont offert une superbe poussette Chariot (Le nec-plus-ultra des pousse-pousse, rien de moins!). Pour son anniversaire, ils lui ont donc offert l'embout qui permet de transformer le "carrosse" en remorque pour le vélo. J'étais bien contente de savoir que cet été nous pourrions faire de longues balades en famille. 

En faisant des recherches j'ai vite découvert que même s'il est bien attaché, B. doit porter un casque de vélo dans sa poussette. Lors de notre ballade d'essai de la remorque, nous avons fait un bref arrêt au magasin de sport pour lui acheter un casque. J'ai choisi un modèle Louis Garneau, parce qu'il était ajustable, joli et que c'est une compagnie québécoise. Malheureusement, B. semble trouver le tout bien inconfortable. On dirait qu'il a le cou croche et la tête un peu lourdotte, mais il faudra faire avec. Y'a pas de risque à prendre avec ça! 



Comme le casque ne semblait pas lui aller comme un gant (c'est normal c'est un casque!), une fois de retour à la maison nous avons lu attentivement les instructions: "Le Easylock 2 est un accessoire qui donne une plus grande stabilité au casque pour un confort accru. Pour ajuster la grandeur du cerveau (oui, oui!) tournez la roulette dans le sens horaire pour serrer et inversement pour desserrer. De plus, un ajustement supplémentaire est accessible de chaque côté du cerveau (!!) sous l'anneau de tissu confort." Tout ça souligné d'un beau drapeau du Canada! Qu'est ce qu'on a ri, prèsque autant que la fois où on avait trouvé des outils d'installation de bourlets. Pourtant, il y a plusieurs personne à qui je pense qui pourraient bénéficier d'un petit ajustement de cerveau...

Pour être tout à fait honnête, je dois aussi mentionner qu'un petit autocollant à été ajouté sur lequel on peu lire: "Attention: lire cerceau au lieu de cerveau". Comme l'erreur revient deux fois, on ne peut pas parler d'une coquille. Faut être mal pris côté traducteurs pour faire ce genre d'erreur. Je me serais attendu à mieux d'une marque d'ici, surtout que le produit s'appelle Easylock, et côtoie une Ergobuckle...

3 commentaires:

Véro a dit...

Pouahahah! Vous avez bien dit Louis Garneau, comme dans me semble que ça sonne francophone ?!

Je ne sais pas ce que j'aurais fait à leur place :

1) constater l'erreur, réimprimer le feuillet d'instructions pour ne pas perdre la face (mais gaspiller du papier)
2) apposer un auto-collant et souligner par le fait-même que je suis consciente de mon erreur, mais que j'ai le goût d'amuser les utilisateurs (ça marche!)
3) prendre 2 minutes pour me relire

Quoiqu'il en soit, B. a l'air très heureux de partir à vélo, confortablement installé dans sa top-remorque :o)

Élisou a dit...

Je vais peut-être briser tes illusions, mais même le Louis Garneau est confectionné en Chine... alors j'imagine que les traductions y sont faites à rabais là-bas aussi! Quand même, quand je pense à la secrétaire québécoise qui a plié les petits erratum en quatre, ça doit pas être si payant que ça de faire traduire en Asie!

a dit...

Véro: J'avoue que leur choix à été le plus écolo des deux, mais il me semble qu'ils auraient économisé argent et temps à payer un traducteur compétent en premier lieu.

Élisou: Malheureusement, mes illusions ont été brisées il y a de cela longtemps, mais tant qu'à acheter un casque Made in China, j'y suis quand même allée pour une marque "d'ici". C'était un moindre mal. Pour la secrétaire, je me dis que c'est tant pis pour eux, ça leur apprendra à déménager leur prod. ailleurs! C'est la première fois que je vois un autocollant apposé sur une étiquette; j'imagine qu'ils voulaient éviter d'être pris au mot, et que des gens ayant joué dans la tête de leurs enfants ne les poursuive pour incitation à la lobotomie!

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin