jeudi 14 août 2008

16 mois

Cher petite tornade,

Ça fait déjà une semaine que tu as 16 mois et ce mois de vie supplémentaire en aura été un de petites révolutions. Je ne sais pas si c'est parce que je portais une attention particulière à ce que tu faisais, mais il me semble que tes habilités ont explosé ce mois-ci.

Tu es toujours aussi fana de musique, et tu danses allègrement dès qu'une musique que tu aimes se fait entendre. Bien que tu danses depuis toujours (ou peu s'en faut), tu as développé de nouvelles techniques au cours du dernier mois. Désormais, tu fais des tours sur toi-même, de belles pirouettes qui, lorsque tu n'es qu'en couche, te donnent des allures de ballerine. Tu t'es aussi mis à claquer des doigts afin de faire comme les grands; malgré le fait que tes mains n'émettent pas de sons, tu persistes avec ce geste et le fais allègrement. Tu t'es aussi mis a battre le rythme en tapant du pied. Tes chorégraphies sont donc de plus en plus diversifiées: tu plies les genoux, te penche, balance les reins, penche la tête, tape des mains et des pieds, tourne et claque des doigts, tout ça en gardant toujours le rythme, et c'est ce qui m'impressionne vraiment.

Ce 16e mois aura aussi été celui où tu as développé ton caractère, nous faisant parfois rire et parfois choquer. De plus en plus, tu sais ce que tu veux, et surtout ce que tu ne veux pas. Tu détestes qu'on t'interrompe dans tes jeux, soit parce que ce que tu fais est dangereux (pour toi ou pour les objets), soit parce qu'on doit te changer de couche, t'habiller ou partir... et tu nous le fais savoir, en hurlant aussi fort que tu le peux, en te raidissant et en faisant des crisettes. Tu es bien mignon quand tu te fâches, tu trépignes sur place, piétines et cries, c'est pas facile de garder notre sérieux, mais nous ne voulons surtout pas t'insulter. Ces derniers temps, tu as aussi trouvé de nouvelles façons d'attirer notre attention: plus souvent qu'à ton tour, tu nous mutiles littéralement, en nous tirant les cheveux ou en nous mordant. Mordre les gens semble même être devenu ta nouvelle passion, ce qui est bien gênant quand tu t'attaques à la visite. On a essayé de t'expliquer, de te parler doucement, et fortement, de te disputer, de crier et même de te retirer, mais il n'y a rien a faire tu persistes et pire... tu trouves ça bien drôle! Je ne sais bien pas ce qu'on va faire avec toi, petit cannibale! Heureusement, tu as aussi découvert de nouvelles façons de nous faire sourire. Je ne sais où tu as pris ça, mais tu as mis au point une de ces faces de grippettes, qui nous fait rire à tout coup. Tu plisses les yeux et serres les dents en rigolant, c'est craquant ce petit sourire taquin! Tu es aussi bien charmant avec les chattes, tu t'approches doucement, les flattes puis leur tires le poils ou les mitrailles de tapes. Pauvres minounes! Aussi, depuis quelque temps, tu les serres fort dans tes bras et essaye de les soulever. Heureusement, elles sont bien patientes, te laissent faire, mais dès que tu lâches prise, elles se sauvent en courant.

Tu es un bébé si expressif et communicatif que l'envie de parler se fait attendre. Il est si facile pour toi de te faire entendre qu'on dirait que le développement du langage n'est pas si important que ça. Pourtant, j'ai si hâte de discuter avec toi, de t'entendre me dire et me décrire les choses... je sais aussi qu'un jour je vais rêver que tu te taises, surtout si tu tiens de tes parents, mais pour l'instant tu prends les choses à ton rythme, tu dis bien quelques mots, mais seulement lorsque tu en as envie. Tu dis un "maman" très franc, surtout lorsque tu as faim. Tu dis aussi "dada" pour papa, "bye bye" et "nez". Lorsque tu dis ce dernier mot, tu tiens à toucher tout les nez que tu vois, ce qui est tout à fait mignon. Finalement, tu rugis toujours lorsqu'on te demande ce que fait le lion et sors la langue à plusieurs reprise lorsqu'on te pose la même question à propos du lézard. Il y a plusieurs mois, nous avions entrepris de te parler en langage des signes, et depuis quelque temps, tu t'es mis a faire celui voulant dire "bain" dès qu'on fait couler l'eau. On voit de plus en plus que ton désir de communiquer avec nous est ardent.

Parlant de bain, tu t'y amuses toujours autant, sinon plus, et se laver est pour toi un réel plaisir. Ce mois-ci, tu as même commencé à te coucher sur le ventre dans l'eau, à faire des bulles et à y patauger. On a donc eu l'idée, et surtout l'occasion, de t'amener à la piscine publique. Bien que tu étais un peu craintif au départ, tu as visiblement eu beaucoup de plaisir. Lors d'un essai subséquent, on s'est vite rendu compte que la température de l'eau y était pour beaucoup: tu es un vrai petit poisson, mais un poisson frileux!

Ce dernier mois aura été teinté de nouvelles expériences. Tu as enfin goûté aux crevettes (re-petit cannibale...) et bien apprécié l'expérience. On ne peut par contre pas en dire autant du lait. Tu ne veux toujours rien savoir de ce liquide incongru pour toi. Et tu as finalement découvert les joies du camping... et du camping de luxe en plus! Ayant gagné une fin de semaine en micro-chalet rustique dans un parc du Québec, nous avons décidé de tenter l'expérience des mouches noire, du feu de camp et du crépitement des arbres avec toi. Quel bonheur de redécouvrir ce parc avec toi, de voir la nature avec tes yeux. Nous avons passé d'agréables moments malgré la pluie, découvert un nouveau lac, marché dans de merveilleux sentiers, et pris du bon temps en famille. Lors de cette fin de semaine, tu t'es mis à faire un geste fort charmant: lorsque tu voulais aller quelques part tu nous tendais la main et nous aggripais le doigt pour qu'on t'y escorte; quel changement pour un petit bonhomme qui veut toujours faire tout seul! Tu t'es aussi bien amusé, à te promener, à pousser ton chariot et a récolter des bleuets (mais surtout à les manger).


Comme le camping est une activité que nous affectionnons, tu peux être certain que nous te la ferons revivre, mais sous tente cette fois, régulièrement. D'ici là, tu devras affronter tes appréhensions et apprendre a apprécier les petites bestioles!

Encore une fois, malgré certaines petites tares, nous avons adoré ce mois avec toi. Tu es d'un tel enthousiasme et d'une telle joie de vivre que tu transpires le bonheur. C'est si agréable d'être à tes côtés. En espérant que le mois qui vient de débuter t'apporte autant de belles découvertes. Continue à grandir, évoluer et développer ton caractère avec cette curiosité que tu as, et nous te suivrons dans tous tes exploits.

Avec le plus grand des amours,
Maman xx

4 commentaires:

Ysa_la_tite_mere a dit...

Bon 16e, Monsieur Cannibale!
Ça me rassure un peu de voir que ma fille n'est pas toute seule de sa gang... on ne sait pas trop quoi faire nous non plus... je la mets en retrait surtout pour que Babe voit que je la punis parce qu'elle elle n'est a rien à cirer!

a dit...

Chez nous les retraits doivent être très courts, sinon Monsieur y prend plaisir, s'amuse et surtout oublie.

Véro a dit...

Il a le don de colorer vos journées, ce charmant Bobo :o)

a dit...

Et c'est très bien ainsi! Je préfère avoir une vie en couleurs de toute manière.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin