lundi 10 mai 2010

L'écrevisse

Quand tu as un enfant et que ce dernier a plus d'un an, ce que tu entends le plus souvent est sans contredit: à quand le prochain? Comme si le fait d'en n'avoir qu'un seul était un crime: celui de nuire à cet enfant, de lui offrir une enfance triste et un avenir esseulé. C'est drôle à quel point notre société a des problèmes avec les familles qui n'ont qu'un seul enfant et celles qui en ont plus de deux. Alors à la question, je répondais: Un jour, mais pas tout de suite.

Depuis que je suis maman, je n'ai jamais voulu avoir deux enfants rapprochés: j'aurais trop eu l'impression de tromper B., de lui enlever le temps qu'il avait juste à lui, de le forcer à grandir plus rapidement que le temps ne file. Bien que je comprenne ceux qui veulent des enfants proches en âge pour plusieurs raisons, je savais pertinemment que ce n'était pas pour moi.

Puis, B. a eu deux ans et je me suis dit qu'il était bien temps de remettre la machine en branle. Comme les choses avaient été fort rapides pour concevoir Bobo (sans enter trop dans les détails disons seulement qu'au premier mois ça y était), je m'attendais au même empressement, disons. Au bout de cinq mois j'en ai même parlé à mon médecin, qui m'a dit qu'avant un an, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. Puis je suis tombée "malade"(je ne décrirai pas ma condition comme telle, mais étant en congé de maladie disons que je suis malade!), on a donc mis notre projet de côté, mais pas très loin, pour finalement nous dire qu'on laisserait les choses aller et qu'on verrait bien ce que adviendrait de tout cela.

Ironie du sort, j'ai finalement eu la chance de voir un spécialiste le 8 mars... soit le lendemain du jour où je découvrais que j'étais enceinte. J'ai donc débuté cette nouvelle grossesse avec un sentiment de culpabilité, celui que si j'avais attendu un peu on aurait pu m'opérer plus tôt, quoique dans ce domaine, il n'y a absolument rien de certain.

Afin de préserver notre petit bonheur, mais aussi afin de ne pas révéler le tout trop tôt, nous avons décidé d'attendre la fêtes des mères pour annoncer l'heureuse nouvelle à nos proches. Puis c'est finalement Bobo qui a annoncé à mes parents, puis par la suite à ma famille élargie, qu'il allait devenir grand frère.

Étrangement, plus on approchait de la date de la fête des mères, moins j'avais envie de révéler notre précieux secret, plus j'avais l'impression que cette petite écrevisse qui fait son nid au fond de mon ventre était un mystère qu'on se devait de protéger et de garder juste pour nous. Je ne saurais mettre les mots exacts sur ces sentiments étranges, mais j'aimais bien avoir un petit secret juste à nous. J'ai pourtant suivi le plan et annoncé le tout dimanche dernier.

C'est donc reparti pour une autre belle grande aventure!

L'image de l'écrevisse vient du site Madame Shackelford

8 commentaires:

Mynaï a dit...

Tu m'as mis les larmes aux yeux avec ton billet... C'est un si beau secret, raconté avec tant de douceur, que tu nous partages là. Toutes mes félicitations à votre belle petite famille pour ce petit écrevisse!

Joa a dit...

Félicitations! Quelle belle nouvelle!

Cindy a dit...

Félicitation et bonne grossesse!!

Petit Mouton on Etsy a dit...

Merveilleux secret! Felicitations pour ce nouveau grand voyage...

Aparté: Janne et moi sommes justement en train de lire le conte cajun de Zachary Richard, l'histoire de l'ecrevisse ti-edvard et Telesphose. Ca me fait donc bien sourie que tu appelles celui-ci un ecrevisse :)

Ysa_la_tite_mere a dit...

Yé, un bébé!
Toutes mes félicitations!

Véro a dit...

Félicitations pour ce petit Écrevisse qui doit déjà se faire de moins en mois discret sous le chandail ;o)

Bonne grossesse, et au plaisir de jaser bédaine au cours des prochains mois!

a dit...

Merci mesdames!

Élisou a dit...

Je suis contente qu'on vive ces doux moments en même temps! Bonne grossesse ma belle amie : ) Et dis moi, est-ce que B. saisit le concept du bébé dans le ventre? Ici, je commence déjà le "brainwash" de Babou!

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin