vendredi 28 novembre 2008

La maison des bandits

On le savait en l'achetant et ça ne nous a pas fait peur, pourtant on a vite décidé de la changer et de lui donner une toute autre vocation.

Avant que notre maison soit la nôtre elle a été un bar clandestin, voilà ce qui explique la table de pool dans le salon, le support à télé au plafond et les quelques bouteilles retrouvées sur le terrains. Nous avons démonter le support et fait don de la table de pool à un ami, dans laquelle nous avons retrouvé plus de 15$, qui ont été déposé dans la banque de B. Nous y avons aussi retrouvé deux balles de fusil (de deux calibres différent, dont l'une d'un calibre pas trop commercial). C'est que cette maison n'avait pas que le bar d'illégal!

Il y a eu plusieurs descentes chez nous (avant que ce soit chez nous). Des descentes pour drogue, selon l'inspection et nos observations il y aurait aussi eu une plantation de marijuana dans la rallonge du garage (qui d'autres à une rallonge si bien isolée avec une si grosse fan?!). Nous n'avons trouvé aucune drogue, ni trace de, à l'exception d'une cuillère calciné qui avait vraisemblablement servi à faire chauffer crack/héroïne ou autre au côté d'un biberon. Savoir que ma demeure en était une de débauche me dérange plus ou moins, mais savoir qu'un si jeune enfant y a aussi vécu me vire à l'envers. La police aurait aussi saisi des armes et des bombes. Voilà ce qui explique les instructions pour gilet pare-balles dans les armoires de cuisine.

A force de faire des recherches nous avons découvert que le propriétaire (qui n'habitait pas dans la région) était propriétaire de bar, dont des bars de danseuses. Nous avons même retrouvés des slip de paye de danseuses, de gérantes et de barmaids au grenier. De plus, selon nos sources il serait l'un des plus gros revendeurs de drogues en ville. Ça joue dure dans la région!

Il y a même une connaissance de Péha qui lui a dit être venu à quelques reprises reconduire de danseuses ici même. La présence de sercures et de loquets dans les deux chambres principales nous font croire que la maison aurait peut-être été un peu close à certains moments. Ce qui fait que nous avons changé le siege de toilette, asstiqué la demeure bien comme il faut et que nous avons mis des gants pour jeter le g-string retrouvé dans une armoire de la salle de lavage.

Puis, il y a certaines histoires au village qui racontent que personne vivant ici aurait été retrouvé assise sur la banquette arrière de sa voiture dans le fond de la rivière. Pourtant que voisin nous a dit que les jeunes "étaient ben gentils quand tu les écoeuraient pas". Ouais!

Bien que nous ayons pas eu peur des antécédants récents, je dis récents puisqu'auparavant notre demeure a tout à tour habriter le directeur de la mine du coin, un bijoutier et un notaire, nous avons tout de même pris des précautions afin que la vermine ne revienne pas rôder chez nous. Au n'a longement pensé installer une affiche de parents secrours et laisser traîner des jouets devant la maison afin d'informer les gens que tout ce que se passait ici était bien familiale. Comme on ne voulait pas se faire déranger dans nos travaux et qu'on a pas de jouets a gaspiller on a plutôt opter pour des décorations à la Martha Srewart. Histoire de donner un look humain et habiter à notre demeure.
L'autonme et l'Halloween étant derrière nous, je m'apprète à sortir les décorations de Noël un un peu plus tôt qu'à l'habitude!

Comme nous avons repeinturer presque tous les murs, il ne nous reste qu'à faire brûler de la sauge pour purifier tout ça!

5 commentaires:

Véro a dit...

Ouf, ça a dû être un travail colossal!

Vous avez réussi à redonner les lettres de noblesse à votre maison, elle vous le rendra j'en suis certaine.

Beaucoup de bonheur à vous dans votre belle demeure!

Élisou a dit...

J'aime les histoires de maisons qui finissent (ou plutôt continuent) bien. Je suis certains qu'avec vos bonnes "vibes" la sauge ne sera même pas nécessaire. Votre seule présence a fait sortir le méchant!
On peut voir des photos intérieures? ; ) (c'est mon côté scèneux-décore-ta-vie qui parle!)

Joa a dit...

Elle a tout un CV cette maison! Vos voisins doivent se réjouir de vous avoir dans le quartier!

Ysa_la_tite_mere a dit...

Assez spécial comme histoire!

a dit...

J'avoue que l'histoire aurait pu nous faire peur, que plusieurs des faits ont été connus plus (trop) tard, mais que malgré tout non adorons notre demeure. Pourtant le travail (aussi colossal soit-il) n'est pas encore terminé, nous y allons lentement, tout en prenant le temps de vivre et d'apprécier le tout.

Pour ce qui est des voisins, notre voisin d'en face jubile! Il y a de quoi c'est le curé du village. Une voisine m'a même dit que maintenant elle permettait à nouveau à sa fille d'aller promener son chien dans le boisée derrière chez nous.

Finalement, pour ce qui est des photos, style décore-ta-vie, elles viendront, une à une, lorsque chaque pièce prendra vie. Pour l'instant, la chambre de B. est presque terminée, il ne reste qu'a poser le luminaire.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin